Experience in silico : vers une modelisation explicite des systemes reels

La modélisation au sens large du terme est un point fort des cinq laboratoires constituant la fédération CPPS. Les théoriciens de ces laboratoires développent et appliquent des méthodes en lien avec l’interprétation et/ou la prédiction de résultats d’expériences récentes. La gamme des systèmes étudiés va des petites molécules, pour lesquelles une description fine au niveau quantique est indispensable, à des systèmes de grande taille, comme des polymères ou des protéines, en passant par des systèmes intermédiaires en phase gazeuse ou condensée. Les domaines de compétences couvrent la grande majorité des méthodes modernes de la chimie théorique et de nombreux membres de ces laboratoires sont impliqués dans le développement de ces méthodes.

Les simulations réalisées au sein de la Fédération CPPS reflètent bien l’évolution observée au niveau national et international depuis une quinzaine d’années au sein de la communauté de la physico-chimie théorique, discipline à part entière de la chimie physique, à savoir la transition entre le traitement simplifié de systèmes modèles et une description la plus fidèle possible des phénomènes dans des systèmes de complexité croissante, comme les systèmes d’intérêt biologique.

Les commentaires sont clos.